Les aides à l’économie d’énergie

Le gouvernement a déclaré la guerre aux logements énergivores et aux passoires thermiques. Pour ceux qui souhaitent entamer des travaux visant à faire des économies d’énergie, de nombreuses aides sont mises à disposition. Si certaines répondent à des conditions de revenus, d’autres sont accessibles à tous.

En plus des aides les plus médiatisées, il existe peut-être des aides locales auxquelles vous pouvez éventuellement prétendre. Que vous souhaitiez vous lancer dans des travaux d’isolation, de changement de votre système de chauffage ou encore de vos menuiseries, elles peuvent considérablement amoindrir la facture !

Les aides à l’économie d’énergie avec condition de revenu

MaPrimeRénov’ et MaPrimeRénov’ Sérénité

MaPrimeRénov’ est un dispositif qui remplace le crédit d’impôt transition énergétique et les aides de l’Anah. En fonction des revenus du foyer, il est possible de profiter d’aides pouvant aller jusqu’à plusieurs milliers d’euros pour les travaux visant à réaliser des économies d’énergie. Cette aide s’adresse à tous les propriétaires, mais aussi aux copropriétés. Le montant alloué dépend aussi du type de travaux entamés.

Le dispositif MaPrimeRénov’ Sérénité a pour but d’aider les particuliers à la compréhension des aides financières qui leur sont proposées. Il permet aussi de venir en aide aux foyers les plus modestes, pour leur permettre de réaliser des économies d’énergie. Attention, pour dépendre de MaPrimeRénov’ Sérénité, il faut que le gain énergétique soit d’au moins 35 % après réalisation des travaux. La lutte contre les logements précaire est également au cœur de ces deux dispositifs.

Les aides à l’économie d’énergie sans condition de revenu

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-PTZ est un prêt garanti par l’État. Il permet à tous ceux qui souhaitent entamer des travaux énergétiques de disposer d’une solution de financement sans intérêt. Il est possible de financer jusqu’à 50 000 € de travaux grâce à cette solution. Il peut s’agir d’un complément d’autres dispositifs comme MaPrimeRénov’. Pour pouvoir en profiter, il faudra néanmoins pouvoir prouver la bonne exécution des travaux, en fournissant une facture à la banque.

La prime Coup de pouce économie d’énergie

Le coup de pouce économie d’énergie est un dispositif dont tous les ménages peuvent bénéficier depuis 2019. Il peut s’agir d’une aide pour changer de chauffage, renforcer son isolation, installer un thermostat ou encore effectuer des travaux de rénovation. Pour pouvoir en bénéficier, il faut vous adresser à des entreprises ayant signé la charte “coup de pouce économie d’énergie”. En principe, l’aide sera directement déduite de votre devis.

L’aide des entreprises de fourniture d’énergie

Les entreprises chargées de fournir de l’énergie peuvent aussi vous verser DZ relative aux certificats d’économie d’énergie. Elles permettent de valoriser des particuliers acceptant d’entamer des travaux pour réaliser des économies d’énergie. Vous pouvez vous rapprocher de votre propre fournisseur d’énergie, pour savoir quels sont les travaux et les équipements éligibles, en fonction de ce qu’il propose. Le montant des aides peut aussi varier d’un fournisseur à un autre.

La TVA à taux réduit

Pour les travaux d’amélioration de la qualité énergétique, les particuliers disposent d’une TVA à taux réduit. Au lieu de 20 %, seuls 5,5 % seront appliqués sur ces derniers. S’il s’agit de travaux d’amélioration, de transformation ou d’entretien, sur des logements achevés depuis plus de 2 ans, il est aussi possible de bénéficier d’un taux intermédiaire à 10 %.

La réduction d’impôt Denormandie

Ce dispositif, assez peu connu des particuliers, peut permettre d’obtenir une réduction d’impôt. Pour savoir si vous êtes éligible à ce dernier, vous pouvez consulter la liste des villes concernées sur le programme Action cœur de ville. Il s’adresse aux propriétaires bailleurs qui choisissent d’effectuer des travaux dont le coût représente au moins 25 % du prix du logement acheté. Il s’agit donc d’une belle opportunité, pour ceux qui souhaitent investir dans l’immobilier pour faire du locatif.

L’exonération de la taxe foncière

Certaines collectivités choisissent de valoriser les particuliers entamant des travaux de rénovation énergétique. En plus des aides financières, il est donc possible de bénéficier d’une exonération de taxe foncière, en prouvant la réalisation de travaux d’isolation, ou encore de changement de chauffage. L’exonération peut être proposée à des propriétaires occupants ou bailleurs.

Les logements éligibles sont ceux qui auront été achevés avant le 1er janvier 1989, ou avant le 1er janvier 2009. Vous pouvez vous renseigner directement auprès de votre commune, pour savoir si un tel dispositif est en place chez vous.

Les aides locales pour l’économie d’énergie

Au-delà des dispositifs proposés à grande échelle, il est possible que les collectivités qui vous entourent disposent leurs propres aides. Votre ville, votre département ou encore votre région ont peut-être décidé de prendre des mesures pour aider ceux qui souhaitent faire des économies d’énergie. Que les raisons soient écologiques, à des fins de confort thermique ou économique, des initiatives existent peut-être autour de chez vous. N’hésitez pas à vous rendre directement sur le site de l’ANIL, qui recense toutes les aides disponibles sur le territoire.

À lire également :