Comment faire des économies avec une chaudière à gaz ?

Les chaudières à gaz sont très utilisées en France. Elle permet à 23 % de la population de se chauffer. Contrairement aux idées reçues, il est parfaitement possible de réaliser des économies en misant sur cette énergie. Pour cela, il convient de bien choisir son équipement, en sélectionnant celui qui offre le meilleur rendement. Il existe aussi des aides financières, pour pouvoir se doter d’une chaudière à gaz économe. Comment faire des économies d’énergie avec une chaudière gaz ? Obtenez la réponse.

Chaudière à gaz

Pourquoi choisir le gaz ?

Malgré la hausse du prix du gaz, elle dispose d’un très bon rapport qualité-prix. Le choix du gaz est aussi une question de confort thermique. Le chauffage à gaz permet effectivement de répartir la chaleur de façon homogène au sein de l’habitation.
L’utilisation d’un système de thermostat peut permettre une plus grande facilité à réguler la température. Il s’agit aussi de faire des économies, en consommant la juste quantité de chauffage, en fonction des besoins de l’habitation.

Combien consomme une chaudière à gaz ?

La consommation de la chaudière à gaz dépend de sa puissance, de la taille du logement ou encore des habitudes de consommation des habitants. À titre indicatif, la consommation moyenne des personnes disposant d’une chaudière électrique est de 1 700 € par an pour un foyer de 4 personnes. Pour la même habitation, avec le même nombre de personnes, la consommation annuelle moyenne est de 1 200 € par an avec une chaudière à gaz à condensation.

D’une manière générale, les gestes suivants peuvent vous permettre de maximiser les économies d’énergie réalisée grâce à la chaudière à gaz :

  • Régler l’eau sur une température n’excédant pas les 50 °C
  • Utiliser un thermostat pour réguler la température
  • Éviter d’éteindre les chauffages la journée en hiver
  • Aérer le logement régulièrement

Les différents types de chaudières à gaz

La chaudière à gaz classique

La chaudière à gaz classique tend à disparaître. Elle fonctionne à haute température, entre 60 et 80 degrés. Seule la combustion du gaz est utilisée pour chauffer l’eau qui circule dans le système de chauffage. Cette dernière permet de chauffer très rapidement le logement, mais consomme beaucoup d’énergie. Elle est associée à un rendement de seulement 80 %. Pour beaucoup de particuliers équipés de cette solution, il y a intérêt à changer pour une chaudière à gaz plus économique.

La chaudière à gaz basse température

La chaudière à gaz à basse température dispose d’un fonctionnement assez similaire à la chaudière à gaz classique. C’est la combustion qui permet exclusivement de chauffer l’eau du système de chauffage. La seule différence est qu’elle fonctionne à une température de seulement 50 degrés, inférieure à celle de la chaudière classique. Sur l’année, les utilisateurs passant d’une chaudière classique à une chaudière basse température constatent des économies moyennes pouvant aller de 10 à 15 %. Le rendement d’un tel équipement est compris entre 90 et 95 %.

La chaudière à gaz à condensation

La chaudière à gaz la plus économe et sans aucun doute la chaudière à condensation. Grâce à la réutilisation de la vapeur d’eau pour chauffer l’eau des radiateurs, elle dispose d’un rendement pouvant dépasser les 100 %. Par rapport à une chaudière à gaz classique, elle permet de réaliser près de 30 % d’économie. Il s’agit du seul système de chaudière à gaz qui ne repose pas exclusivement sur la combustion.

Les aides pour installer une chaudière à gaz

Il existe de nombreuses aides financières pour vous permettre d’installer une chaudière à gaz. Elle s’associe aux économies d’énergie que vous pourrez réaliser, pour un amortissement rapide de votre nouvel équipement.

MaPrimeRénov’ pour installer une chaudière à gaz

Il est possible de bénéficier du dispositif MaPrimeRénov’ pour l’installation d’une chaudière à gaz à condensation. LED même atteindre 1 200 € en fonction des revenus du foyer. Il faudra néanmoins que l’équipement soit reconnu comme une chaudière à très haute performance énergétique. Il peut aussi s’agir des chaudières à gaz installées en complément des pompes à chaleur. L’installation doit par ailleurs être réalisée par un professionnel certifié RGE.

La Prime CEE

Les fournisseurs d’énergie peuvent choisir de verser une prime pour le remplacement d’une vieille chaudière à gaz, d’une chaudière au fioul ou au charbon, par une chaudière à gaz dernière génération. Pour obtenir cette prime, il faudra que l’installation permette la remise d’un certificat d’économie d’énergie (CEE). Le montant de cette prime peut être compris entre 2 500 et 4 000 € en fonction des revenus du foyer.

L’éco-prêt à taux zéro

Celui qu’on appelle aussi l’éco-PTZ et un prêt à taux zéro, c’est-à-dire sans aucun intérêt à payer. Il peut permettre de prendre en charge le remplacement d’un système de chauffage vétuste, et d’autres travaux de rénovation pour un montant maximum de 50 000 €. Sans condition de revenu, il peut permettre de faciliter le financement de votre nouvelle chaudière à gaz.

Les collectivités vous aident à changer de chaudière

Votre ville, votre département ou encore votre région vous proposent peut-être des aides financières pour changer de chaudière. La plupart du temps, les aides sont réservées aux personnes disposant de système vétuste, énergivore ou consommant les énergies fossiles comme le fioul et le charbon. Ici aussi, l’enveloppe proposée par la collectivité peut vous permettre de faire considérablement baisser le coût total de l’équipement.

À lire également :